Bénin: ramadan fêté sous fond d’affrontement entre policiers et musulmans à Kandi

La communauté musulmane du Bénin a célébré, ce dimanche 24 mai 2020, la fête du Ramadan. Cette célébration, qui marque la fin d’une longue période de purification, a tourné en affrontement entre forces de l’ordre et fidèles musulmans à Kassakou, dans la Commune de Kandi.

Célébrée dans un contexte de crise sanitaire ce dimanche 24 mai, la fête de ramadan a pris la tournure d’un affrontement entre fidèles musulmans et forces de l’ordre dans la localité de Kassakou, Commune de Kandi. A l’origine de cet affrontement, la prière de l’Aïd El-Fitr organisée à la place Idi de Kassakou en violation des mesures instituées par le gouvernement du Bénin en vue de la riposte contre la propagation de la Covid-19. Selon la radio Kandi fm, les fidèles musulmans de Kassakou étaient en pleine communion avec Allah, quand les forces de l’ordre ont fait irruption pour les disperser.

A lire aussi: Bénin: on en sait un peu plus sur les raisons de l’arrestation du procureur de Kandi

La riposte ne s’est pas faite attendre. Les fidèles musulmans qui avaient pris leurs précaution, selon notre source, avaient à disposition des gourdins pour se défendre en cas d’une potentielle agression. L’affrontement qui s’en est suivi a occasionné la blessure d’un fonctionnaire de la police républicaine et des dégâts matériels. Les esprits échauffés n’ont retrouvé leur calme que grâce à l’intervention du Chef d’arrondissement de Kassakou, le sieur Orou Karo Orou Gani.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus