Bénin: voici la date de l’inhumation de la légende Assa Cica

Décédé le vendredi 22 mai 2020, le célèbre chanteur béninois, Assa Cica, sera inhumé en juillet 2020.

La fille de l’ancienne gloire de la musique béninoise, Assa Cica, a confié à Frisson radio que l’inhumation de son défunt père est prévue pour le samedi 11 juillet à Abomey, dans l’intimité familiale. En attendant plus de détails sur le programme des obsèques, il n’est plus à démontrer que Michel Mahouklo Kpodan alias Assa Cica, décédé des suites d’une longue maladie, a connu une triste fin.

Triste fin pour Assa Cica 

Vivant depuis plusieurs années dans un dénuement total, le « Rossignol » de la chanson béninoise a souffert du minimum vital, alors que sa santé s’empirait sous le poids de l’âge. Il avait même été obligé de mendier dans les rues de Cotonou pour survivre. Et pourtant, avant de se faire prisonnier de la maladie, Assa Cica avait fait la fierté de la musique béninoise avec ses titres remplis d’énigmes, de sagesse, d’amour et de conseils.

Une visite du ministre Homeky, mais…

Malade depuis plusieurs années, Assa Cica avait reçu la visite de l’ancien Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports, Monsieur Oswald Homéky, actuellement ministre des sports avec une forte délégation, le vendredi 15 février 2019. « Non, il ne peut jamais en être ainsi », avait affirmé le ministre. Et de poursuivre: « Vous êtes des valeurs, vous aviez fait la fierté de notre pays. La Nation ne peut jamais vous oublier. Le Gouvernement du Président Patrice Talon pense à vous à travers le Ministère de la Culture dont j’ai la charge. Merci pour tout … ».

Cette série de visites, initiée par le ministre Homéky, qui visait à valoriser les anciens talents de la musique béninoise, a semblé visiblement ne pas avoir aidé Assa Cica à sortir de la précarité. La légende de la musique béninoise, dans les années 70, aux côtés du tout puissant Poly Rythmo avec l’un de ses titres « Aga Magnon nou hê dé» a rendu l’âme le vendredi 22 mai 2020 au CNHU, deux jours après une visite d’une délégation du ministère de la culture.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus