Coronavirus au Burkina Faso: l’auto dépistage téléphonique, du rêve à la réalité

Désormais, les burkinabés peuvent s’auto dépister depuis leur domicile, où qu’ils soient, sans l’aide d’un personnel médical. Ce, grâce à un système numérique lancé par le ministère de la santé dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Plus besoin de se déplacer pour savoir si l’on est positif ou négatif au coronavirus au Burkina Faso. En effet, il suffit juste d’avoir un téléphone portable et de profiter des avantages du système numérique lancé par le ministère de la santé avec l’appui de ses partenaires qui sont entre autre, l’Unicef et l’OMS dans le cadre de la lutte contre le covid-19.

Lancé le mercredi 6 mai 2020 par le ministère en charge de la santé au Burkina Faso, ce système numérique vise à promouvoir l’auto dépistage et le suivi des cas suspects ou probables du covid-19 en cette période de crise sanitaire où, des insuffisances sont fréquemment enregistrées au sein des centres de santé.

Un système à trois applications

Le système est composé de 3 applications que sont Corona-direct, Corona-contact et Corona-corus. Il permet aux utilisateurs d’envoyer des informations sur leur état de santé et d’avoir un diagnostic des symptômes à distance afin d’obtenir un suivi ou une prise en charge rapide en cas de besoin, d’avoir toutes les informations et les moyens de prévention de la maladie. Et ce, à travers des messages gratuits que ce soit en français, en fulfulde, en dioula, en mooré, ou en goulmacéma.

« L’avantage de cette application, c’est que quand tu as un cas contact et que tu résides à une distance ou ça ne permettra pas aux agents de santé et aux volontaires de faire un suivi à domicile, ça permettra d’envoyer les informations par messages. Une des applications permet au grand public d’envoyer directement au niveau du CORUS un certain nombre de symptômes qu’il aurait constatés pour leur permettre de voir si c’est un cas qui nécessite des investigations ou pas.» a expliqué le Dr Boukari Ouédraogo, directeur des systèmes d’information en santé.

A noter que l’application est déjà disponible sur les sites web du ministère de la santé. Elle peut être gratuitement téléchargée. Les acteurs sont à pied d’œuvre pour la mettre sur Play store. Elle est utilisable avec tout type de téléphone portable. C’est donc une technologie d’informations de santé qui vient à point nommé en ce moment où, le Burkina Faso a franchi la barre des 744 cas positifs au coronavirus.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus