Coronavirus au Burkina Faso: « Trop c’est trop », des musulmans manifestent en plein Ramadan

Au Burkina Faso, des fidèles musulmans avaient rallié les rues et ruelles le samedi 2 mai 2020 pour exprimer leur ras-le-bol à cause de la fermeture des mosquées en cette période du mois de Ramadan.

Plusieurs dizaines de musulmans ont pris d’assaut le siège de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), samedi matin, à Ouagadougou. « Trop c’est trop », ont-ils clamé, exigeant la réouverture des mosquées. « Nous sommes en train de revendiquer la réouverture des mosquées parce que nous avons fait le constat que les marchés ont été rouverts, les bars ont été rouverts et il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas rouvrir les mosquées. Ce sont les lieux de culte qui devaient être les premiers lieux à rouvrir », a lancé un fidèle qui n’a finalement pas tort, car la Fédération des associations islamiques, tout en condamnant les manifestations, a annoncé la réouverture des mosquées après une rencontre avec le ministère en charge des cultes. Est-ce une preuve de la fragilité du gouvernement, face aux revendications en cette période du coronavirus?

Toujours est-il qu’après une baisse considérable des cas dans les semaines passées, les bilans du coronavirus sont en hausse ces derniers jours. Le risque d’une recrudescence de la propagation de la maladie, suite à un assouplissement des mesures imposées dans le cadre de la lutte contre la pandémie, ne serait pas exclu. Rappelons que le gouvernement n’a fait aucun commentaire pour le moment, tandis que l’Eglise Catholique entend maintenir fermés, ses lieux de culte. Le Burkina Faso compte, au total, 688 cas confirmés, dont 267 femmes et 421 hommes, depuis le 09 mars 2020.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus