Coronavirus : un remède potentiel élaboré par des scientifiques chinois

Un laboratoire chinois a mis au point un médicament, qui, selon lui, a le pouvoir de mettre un terme à la pandémie de coronavirus.

L’apparition du Coronavirus et sa propagation dans le monde a incité plusieurs laboratoires et scientifiques à se mettre à la tâche pour essayer de trouver un vaccin ou un remède, afin d’arrêter la maladie. Un médicament testé par des scientifiques de la prestigieuse université chinoise de Pékin pourrait non seulement raccourcir le temps de récupération des personnes infectées, mais même offrir une immunité à court terme contre le virus, selon les chercheurs. Sunney Xie, directeur du Centre d’innovation avancée de Pékin pour la génomique de l’université, a déclaré, à l’AFP, que le médicament avait connu une réussite au stade des tests sur les animaux.

« Lorsque nous avons injecté des anticorps neutralisants à des souris infectées, après cinq jours, la charge virale a été réduite d’un facteur de 2 500 », a déclaré Xie. « Cela signifie que ce médicament potentiel a un effet thérapeutique. » Le médicament utilise des anticorps neutralisants, produits par le système immunitaire humain, pour empêcher le virus d’infecter les cellules, que l’équipe de Xie a isolés du sang de 60 patients récupérés. Une étude sur les recherches de l’équipe, publiée dimanche dans la revue scientifique Cell, suggère que l’utilisation des anticorps offre un « remède » potentiel à la maladie et raccourcit le temps de récupération.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus