« Côte d’Ivoire, 5ème économie mondiale » et pourtant Gon se soigne en France !!

Le Premier ministre ivoirien est depuis dimanche en France pour des examens médicaux, selon un communiqué de la présidence de Côte d’Ivoire. Une situation qui ramène à l’éternelle question de la médiocrité du système de santé africain et surtout ivoirien.

Avec la pandémie du Coronavirus qui fait rage dans le monde et en Afrique qui est le centre de toutes les attentions, pour la simple raison que c’est le continent qui va en souffrir le plus, des mesures ont été prises par les dirigeants africains pour contenir tant bien que mal la propagation du virus.

Cependant, si l’Afrique est autant sujet à crainte, c’est parce que son système de santé est défaillant, de par les équipements et les centres de référence de traitement de maladies et autres. La Côte d’Ivoire fait partie des pays, dont le développement est pris comme exemple dans la sous-région ouest-africaine; mais on se rend compte que même les dirigeants n’ont pas confiance aux installations sanitaires qu’ils ont, eux-mêmes, contribué à mettre en place.

L’activiste Nathalie Yamb tacle le gouvernement dans un tweet en reprenant des statistiques et propos de membres du gouvernement ivoirien. Selon Yamb, « de 2017 à 2019 uniquement, plus de 1 000 milliards FCFA ont été prétendument alloués au secteur de la santé en Côte d’Ivoire », et pourtant, ces trois années, de vastes investissements n’ont pas encore permis aux autorités de s’assurer de bons soins au pays.

Une situation qui pousse l’activiste à s’interroger sur le fait que « la présidence n’a pas honte de faire savoir que le PM fait ses contrôles et traitements médicaux en France? ». A un moment où des Ivoiriens n’ont même pas accès aux soins minimum de santé et que le pays est éprouvé par la covid-19, cette attitude des autorités publiques ne fait que prouver que le peuple ne peut pas compter sur ses dirigeants en cas de conditions plus difficiles.

« …Cinquième économie du monde »

Le Premier ministre, il y a un peu plus d’un an, était fier de se présenter dans une localité de Côte d’Ivoire, à Ferkessédougou, pour encenser le régime auquel il appartient, en déclarant que « la Côte d’Ivoire est aujourd’hui la cinquième économie du monde ». Une déclaration qui s’apparente aujourd’hui à une propagande d’une exagération stupide, qui les met aujourd’hui, lui et son gouvernement, en difficulté de crédibilité. Son départ pour la France, juste pour des contrôles médicaux, prouve à quel point « la cinquième économie du monde » ne dispose même pas de centre hospitalier pour effectuer une « coronarographie » ou autres examens dits de routine.

L’exemple de la Côte d’Ivoire exprime clairement à quel point les dirigeants africains se moquent de leurs peuples, en prétendant faire des efforts pour développer leurs pays respectifs. En tant que Premier ministre, chef du gouvernement de Côte d’Ivoire et peut-être prochain président, Gon Coulibaly démontre ainsi à quel point le pays et le peuple ne constituent pas ses priorités.

Si le pire advenait en Côte d’Ivoire avec le Coronavirus, va-t-il rester et combattre aux côtés de ses compatriotes ou va-t-il s’enfuir comme un vulgaire lâche en France ou en Occident ? C’est la question qu’il est important que les Ivoiriens se posent et qu’en la personne de Gon, les africains puissent voir leurs différents dirigeants, et se poser la même question. Aussi, aux dirigeants, combien, parmi le peuple, peuvent se permettre de se faire soigner hors du pays?

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus