Covid-19 au Nigéria : des imams et pasteurs arrêtés pour avoir violé le confinement

La police de l’Etat de Lagos a annoncé avoir arrêté 29 personnes, dont des imams et pasteurs, pour avoir organisé des services religieux, malgré l’ordre de verrouillage imposé par le gouvernement fédéral pour limiter la propagation du coronavirus dans le pays.

29 personnes, dont des imams et pasteurs de l’Etat de Lagos, au Nigéria, ont été arrêtées ce weekend pour avoir organisé des services religieux, malgré le confinement. Elles ont été conduites, lundi, au quartier général du commandement, à Ikeja. Selon le commissaire de Lagos, Hakeem Odumosu, cité par la presse locale, l’imam, un certain Rasheed Jimoh, a été arrêté samedi lors d’une descente à la mosquée d’Olushi, sur l’île de Lagos. Le religieux serait en plein prêche avec ses fidèles sans aucune geste barrière, quand il a été raflé par les forces de l’ordre. Pour ce qui est du pasteur identifié, comme étant l’apôtre Sherperd Moses Peter, il a été pris aux côtés de 16 autres personnes à la mission Christ Desire Sabbath, Olodi, Apapa, alors qu’il effectuait un service dans la congrégation.

Le pasteur, qui s’est cependant défendu, a déclaré qu’il était à l’église pour partager des palliatifs avec ses membres, afin d’atténuer les effets du verrouillage. Selon le commissaire de Lagos, ces présumés coupables seront présentés au procureur général, qui décidera de leur sort. A ce jour, le Nigéria compte 4 641 cas confirmés de covid-19 pour 151 décès et 902 guéris.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus