Russie – Covid-19: des médecins morts défenestrés, une enquête ouverte

Une affaire de médecins morts défenestrés est au cœur des interrogations en Russie. Le syndicat des médecins assure qu’il s’agit là de suicides dus au stress face à la pandémie de la Covid-19. Mais une enquête est ouverte pour cerner les circonstances de ces décès. 

Le samedi 02 mai 2020, dans la ville russe de Voronech, à 300 km au sud de Moscou, le Dr Alexander Shulepov est tombé d’une fenêtre du deuxième étage de l’hôpital où il était soigné pour une infection due à la Covid-19. Blessé très grièvement à la tête, il se trouve entre la vie et la mort. Les circonstances de cette chute ne sont pas pour le moment connues. La veille de cet incident, le vendredi 1er mai, le Dr Elena Nepomnyashchaya est décédée après une semaine en soins intensifs à l’hôpital de Krasnoyarsk, en Sibérie. Elle serait tombée d’une fenêtre de la clinique qu’elle dirigeait, lors d’une réunion avec des autorités sanitaires de la région. Âgée de 47 ans, elle était mère de deux enfants. Avant ces drames, rapporte le Parisien, deux autres médecins russes ont été victimes de similaires défenestrations. Face à cette série de morts par défenestration, une enquête policière a été ouverte.

A Lire aussi: France; Covid-19: les craintes d’un infectiologue sur la fin du confinement

Le 24 avril 2020, le docteur Natalya Lebedeva, infectée par le coronavirus, était morte en chutant du sixième étage d’un hôpital de Moscou. Selon un communiqué officiel, ce médecin de 48 ans dirigeait un service d’urgences à la base d’entraînement des cosmonautes, Star City. Face à cette série de défenestrations, le syndicat des médecins assure qu’il s’agit là de suicides dus au stress face à la pandémie. Des enquêtes de police ont néanmoins été ouvertes sur ces trois décès, qui suscitent de nombreux commentaires dans la presse et sur les réseaux sociaux. Ces regains de commentaires sur ces cas de décès seraient dus au fait que les trois médecins victimes d’une chute par fenêtre se seraient montrés assez critiques sur la politique sanitaire pilotée depuis Moscou. En avril, le jour même où il avait été hospitalisé, Alexander Shulepov avait posté, avec son collègue Alexander Kosyakin, une vidéo où il affirmait avoir été contraint de continuer à travailler, alors qu’il venait d’être testé positif à la covid-19. Il s’était rétracté dans une deuxième vidéo, trois jours plus tard. Dans les commentaires, les gens n’arrivent pas à dissocier cet accident des révélations faites par le médecin sur la gestion de la crise sanitaire. Mais le département régional du ministère de la Santé soutient qu’il a été victime d’un « accident dû à son manque de précaution ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus