Soudan: des biens immobiliers d’Omar el-Béchir et de ses proches confisqués

Le comité anti-corruption mis en place au Soudan a annoncé jeudi 7 mai, la saisie des biens immobiliers de l’ex-président Omar el-Béchir et certains membres de la famille et de ses proches.

Le comité anti-corruption (Empowerment Removal Committee) a confisqué des biens du président Béchir, ainsi que de ses proches et des membres de sa famille. Le comité cite, entre autres biens, des parcelles d’un beau-frère d’Omar El Béchir, de ses nièces, neveux et même d’un ancien ministre de la Défense, réputé proche de l’ex-puschiste.

A LIRE AUSSI: Soudan: la condamnation d’Omar el-Béchir confirmée en appel

Omar el-Béchir, qui a accédé au pouvoir grâce à un coup d’Etat sans effusion de sang, a dirigé le Soudan d’une main de fer pendant trois décennies. Sous pression de la rue, après avoir perdu le soutien de l’armée, il a rendu le pouvoir en avril 2019. Accusé de détention illégale de devise étrangère perçue du Prince saoudien, Omar el-Béchir a été condamné à deux ans de résidence surveillée.

Recherché par la CPI

Condamné à Khartoum, l’ex-dirigeant est sous le coup de deux mandats d’arrêt internationaux émis par la procureur Fatou Bensouda de la Cour pénale internationale. Récemment, un cadre du conseil souverain a indiqué qu’il sera envoyé à la CPI. Mais au sein du conseil, des voix se désolidarisent de cette initiative. Omar el-Béchir sera-t-il le deuxième dirigeant jugé à La Haye après Laurent Gbagbo? Pour l’heure, trop tôt pour l’affirmer.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus