Bénin: à peine désigné, le maire de Malanville Gado Guidami, déjà contesté

Brouille au sein du conseil communal de Malanville. La désignation de Gado Guidami au poste de Maire, fait des mécontents dans le rang des conseillers communaux de l’Union Progressiste (UP).

Le samedi 6 juin 2020, Gado Guidami a été désigné Maire de la commune de Malanville. Élu conseiller communal sur la liste du Bloc Républicain, il prend les rênes de l’administration communale. Mais sa désignation est contestée. Dans une déclaration de presse, les conseillers UP ont protesté contre le processus ayant conduit à cette désignation.

Les frondeurs disent n’avoir pas été associés au processus de désignation, basé sur un accord de gouvernance comme l’indique le nouveau code électoral. « Nous, élus communaux UP de la commune de Malanville protestons vivement contre cet état de chose pour n’avoir pas été associés ni de près ni de loin à cet accord de gouvernance entre l’UP et le BR pour Malanville », lit-on dans la déclaration.

Appel au respect des dispositions du nouveau code électoral

Les 10 conseillers communaux de l’Union Progressiste élus à Malanville souhaitent la reprise du processus de désignation, conformément à l’article 190 nouveau de la loi interprétative du code électoral. Ils estiment que cet accord entre le Bloc Républicain et l’Union Progressiste doit tenir compte des réalités de la commune.

Il faut rappeler qu’au soir du 17 mai 2020, aucun des partis politiques en lice n’a obtenu la majorité absolue dans la commune de Malanville. Les Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) ont obtenu 8 sièges, 11 pour le Bloc Républicain et 10 pour l’Union Progressiste.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus