Bénin – Réaménagement de la carte diplomatique: Agbénonci en mode consultation

Depuis quelques temps, la carte diplomatique du Bénin a connu une profonde mutation. Comme dans une démarche d’appréciation de la réforme à mi parcours, le ministre des affaires étrangères initie une séance de réflexions de deux jours entre diplomates.

Monsieur Aurélien Gbénonci, ministre des affaires étrangères et de la coopération, a initié un atelier de réflexion de deux jours, sur les réformes en cours pour la redynamisation de la diplomatie béninoise. Cette séance, qui rassemble les diplomates, permettra de faire une évaluation des mutations récentes de la carte diplomatique, afin d’identifier les stratégies d’adaptation du personnel aux nouvelles orientations diplomatiques induites par le programme d’action du gouvernement.

C’est à travers une communication inaugurale, présentée par le premier diplomate sur le thème « la politique étrangère et les réformes de l’outil diplomatique: vision et nouveaux enjeux’’ que cet atelier de réflexion de deux jours s’est ouvert. « Je voudrais vous dire que j’apprécie énormément ce moment attendu et concrétisé par cette retraite. La communication inaugurale nous permettra de faire le point et surtout de voir comment est-ce que nous nous engageons dans ce processus de transformation indispensable pour que notre maison joue sa partition dans ce vaste chantier, qui est en cours, depuis l’avènement du président Patrice TALON à la tête de notre pays », a affirmé l’autorité ministérielle, selon des propos, rapportés par « Le Potentiel ».

Au cours de cette communication, le ministre Aurélien Agbénonci a décliné le bien-fondé et l’objectif poursuivi par l’atelier. A l’en croire, cette séance de réflexion vise à concrétiser le rêve de voir les cadres du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération s’impliquer réellement dans la réforme de la gestion des affaires publiques du pays, en général, et, en particulier, dans la transformation de l’outil, qui est à la disposition du Président de la République, pour gérer la politique extérieure.

Il a, par ailleurs, rappelé quelques principes fondamentaux liés à la conduite de la politique extérieure du Bénin. Pour le ministre Aurélien Agbénonci, la diplomatie relève du domaine exclusif du chef de l’État. Ce principe, à l’en croire, est consacré par la constitution du pays. Il a, en outre, évoqué les précédentes réformes pour clarifier l’étendue du dernier réaménagement de la carte diplomatique et consulaire, tout en ressortant la rationalité de la démarche. »Mon objectif est de baliser le terrain pour que des échanges que je souhaite ouverts, critiques et constructifs, pendant ces deux jours, puissent se faire dans l’esprit d’apporter un plus à la gestion des affaires publiques dans le secteur qui est le nôtre », a-t-il confié à ses pairs.

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus