Brésil : accusé d’homophobe, le verdict tombe pour Neymar

Accusé d’homophobe pour avoir traité le jeune petit ami de sa mère de « petit pédé », Neymar est désormais fixé sur son sort. Le joueur ne sera pas poursuivi par la justice brésilienne.

Neymar peut pousser un ouf de soulagement. Le joueur ne sera pas poursuivi pour ses propos hostile à la communauté LGBT. Il y a quelques jours, la star du PSG avait provoqué un tollé au Brésil en traitant le petit ami de sa mère de « petit pédé ». Tout était parti d’une dispute entre la mère du joueur, Nadine Gonçalves (52 ans), et son petit ami bisexuel, Tiago Ramos (22 ans). Dispute au cours de laquelle le beau mannequin serait même battu. Prenant la défense de sa mère, Neymar a traité Tiago de “veadinho” (un terme brésilien péjoratif pour les homosexuels) et dit qu’il faudrait lui “mettre un balai dans le cul“, lors d’une conversation avec des amis dans une vidéo. Une insulte qui a enragé la communauté LGBT brésilienne. Accusant l’idole de Santos d’homophobe, l’activiste Agripino Magalhaes a déposé une plainte contre le footballeur au parquet de São Paulo, le 8 juin dernier.

Rendant son verdict, la justice brésilienne a décidé de ne pas poursuivre Neymar. Selon les informations de UOL, le ministère public de São Paulo a refusé de lancer une enquête contre le joueur du PSG, estimant notamment que s’il devait y avoir des poursuites, la plainte devrait venir du principal concerné, Tiago Ramos, et non d’un tiers.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus