Burundi – décès de Pierre Nkurunziza: réaction de l’Union Africaine !

Les réactions se multiplient après l’annonce du décès inopiné de Pierre Nkurunziza, président en exercice de la république du Burundi. Dans un communiqué rendu publique ce mercredi, l’Union Africaine a rendu hommage à l’Homme d’Etat.

Par la voix de son président en exercice, l’Union Africaine s’est dite attristée par la disparition du président burundais. Pour Cyril Ramaphosa, « le Burundi et toute l’Afrique ont perdu un dirigeant qui était dévoué au développement durable centré sur la population, à l’autosuffisance, à la souveraineté de son peuple et de son pays ainsi qu’à la paix sur le continent ».

A LIRE AUSSI: Burundi : l’héritage de Pierre Nkurunziza est défini par la violence et la mort

Par ailleurs, le dirigeant sud-africain a salué le rôle déterminant de son homologue disparu dans les différentes missions de l’organisation continentale. « C’est sous la direction du président Nkurunziza que le Burundi est devenu l’un des principaux pays contributeurs de troupes à la mission de l’Union africaine en Somalie. Le Burundi a également déployé des troupes en République centrafricaine », a-t-il rappelé.

A LIRE AUSSI: Burundi – décès de Pierre Nkurunziza: réaction du président élu Évariste Ndayishimiye

Le successeur de Fattah al Sissi à la tête de l’UA a saisi l’occasion pour appeler les burundais au calme, au maintien de paix et à une transition pacifique selon les lois de la république du Burundi.

Des réactions des chefs d’Etat!

Cet hommage de l’Union Africaine est intervenu après ceux de Patrice Talon, Nana Akufo-Addo, Macky Sall, Paul Kagame et de Uhuru Kenyatta, respectivement président du Bénin, Ghana, Sénégal, Rwanda et du Kenya.

« Décès inopiné »

Dans un communiqué publié mardi 9 juin, le secrétaire général du gouvernement burundais a annoncé le décès inopiné du président Pierre Nkurunziza, des suites d’un arrêt cardiaque. Le dirigeant qui aura régné pendant 15 ans sans partage à la tête du Burundi devrait passer le témoin en août prochain à Évariste Ndayishimiye, président élu à l’issue du triple scrutin du 20 mai. Dès lors, l’ex-chef rebelle Hutu devrait entrer dans ses nouvelles fonctions du « Guide suprême de patriotisme« .

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus