Coronavirus: après les Etats-Unis, le Brésil franchit la barre des 50 000 morts

L’épidémie du coronavirus a fait au moins 50 000 morts au Brésil, depuis son arrivée dans le pays. Le Brésil devient le deuxième pays à franchir ce cap, après les Etats-unis.

Dimanche dernier, le Brésil a dépassé la barre des 50 000 morts, des suites du coronavirus. Selon le bilan du ministère de la santé, cette barre macabre a été atteinte, après le décès de 641 patients en moins de 24H, portant le bilan total à 50.617 décès. Par conséquent, le pays devient le deuxième plus endeuillé au monde, après les Etats-Unis où le virus a tué plus de 120.000 personnes pour plus de 2,2 millions de cas.

A LIRE AUSSI: Coronavirus: le Brésil franchit la barre d’un million de contaminations

C’est une mauvaise nouvelle pour le Brésil, alors que l’Amérique Latine est devenue l’épicentre de la maladie. C’est dans ce contexte que le président Jair Bolsonaro a appelé les gouverneurs des différents Etats du pays à déconfiner leurs populations, afin de relancer l’économie du pays. Le chef d’Etat a été, à maintes reprises, accusé par des organisations d’avoir mal géré la crise sanitaire.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus