Meurtre de George Floyd : Guillaume Soro s’en prend à la CEDEAO après son indignation

Après la mort de George Floyd aux Etats Unis des suites d’une bavure policière, des manifestations ont éclaté dans le pays et le monde entier a condamné cette violence. A la suite de l’Union Africaine, la CEDEAO a sorti une note condamnant aussi l’acte.

La CEDEAO a condamné la violence policière et le racisme qui se déroulent aux Etats Unis et a appelé les dirigeants de la nation américaine à remédier à cet état de chose. Alors que l’organisation ouest-africaine montre son indignation dans un communiqué, l’ancien président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a qualifié ce geste de honteux.

« Quelle honte! Avec les prisons de la Cedeao pleines! Que de negreries! », a indiqué Soro. L’homme politique ivoirien qui est en exile en France, fait référence à la politique intérieure des pays de la communauté dont la Côte d’Ivoire qu’il a fui alors que la justice du pays l’a condamné à 20 ans de prison. Il considère cette condamnation comme une pure machination politique afin de l’éloigner de prochaine présidentielle.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus