Bénin: présentés au procureur ce matin, les 2 promoteurs de boîte de nuit libérés

Après quelques jours placés en garde à vue, les deux promoteurs de boîte de nuit interpellés pour ouverture de leur complexe en violation de l’interdiction du gouvernement, ont recouvert leur liberté après des mises en garde du procureur.
Les deux promoteurs de boîtes de nuit arrêtés et placés en garde à vue pour ouverture non autorisée de leur complexe en violation des restrictions imposées par le gouvernement pour éviter la propagation du coronavirus ont été présentés au procureur Mario Metonou.

Après avoir été écoutés dans la matinée de ce jeudi 23 Juillet 2020 par le procureur de la république près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou, les deux promoteurs ont recouvert leur liberté. En effet, après les avoir écouté, le procureur Marion Mètonou les a mis en garde contre toute récidive qui déclencherait contre eux une procédure judiciaire.

Mesures prises par les autorités béninoises contre la Covid19

En effet, dans le cadre de la politique de riposte contre la Covid-19, le gouvernement du président Patrice Talon a pris une batterie de mesures, dont la fermeture des lieux de plaisance. En dépit des mesures d’assouplissement prises plus tard en conseil des ministres, le gouvernement a maintenu fermés les plages et autres lieux de plaisance comme les boîtes de nuit.

Mais en violation de ces mesures, deux promoteurs ont ouvert, ce samedi 18 Juillet dernier leur boîte au public. Les deux promoteurs de boîte. Il furent interpellés pour cette violation et garder à vue avant d’être présentés au procureur pour violation des mesures édictées par le gouvernement dans sa politique de lutte contre la maladie.

En effet, pour faire face au coronavirus, le gouvernement de la rupture a décidé de l’entrée en vigueur de plusieurs mesures, qui sont les suivantes:

– Dépistage systématique des voyageurs à leur arrivée au Bénin aux frontières terrestres et aériennes

Chaque passager qui arrive par l’aéroport de Cotonou bénéficiera d’un Test de Diagnostic Rapide (TDR) et d’un prélèvement oropharyngé/nasopharyngé (PCR), facturés 100 000 FCFA.
- En cas de résultat positif du TDR, le patient sera pris en charge conformément au protocole en vigueur au Bénin (à domicile si possible, sinon sur site dédié) ;
- En cas de résultat négatif du TDR, il pourra regagner son domicile avec une prescription de respect strict des mesures de prévention et un rendez-vous 48 heures après pour le retrait des résultats de la PCR ;
- En cas de résultat positif de la PCR, le patient sera immédiatement pris en charge conformément au protocole en vigueur au Bénin(à domicile si possible, sinon sur site dédié) ;
- En cas de résultat négatif de la PCR, le patient pourra regagner son domicile avec une prescription de respect strict des mesures de prévention et un rendez-vous à J15 de l’arrivée sur le territoire béninois pour une reprise des tests diagnostiques. Le traitement est totalement pris en charge par l’Etat Béninois.

– Stricte limitation des entrées et sorties par les frontières terrestres du Bénin

Seules les traversées indispensables seront autorisées en liaison avec les pays voisins.

– Maintien des mesures barrières

Le Gouvernement réuni en conseil des ministres le 8 juillet 2020 a rappelé que les règles d’hygiène et de prévention préconisées demeurent en vigueur, à savoir notamment :
-  port obligatoire de masques en tous lieux ;
-  lavage systématique des mains à l’eau et au savon et l’observance de la distance de sécurité sanitaire d’un mètre au minimum entre personnes ;
-  suspension des événements et manifestations à caractères sportif, politique et festif ;
-  interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ;
-  fermeture des discothèques et interdiction des cérémonies de réjouissance ;
-  interdiction d’accès aux plages
-  ouverture des bars et des lieux de cultes autorisée avec obligation de faire respecter les mesures barrières (port du masque, distanciation physique et lavage de mains).
-  obligation de respecter une distance d’un mètre au minimum entre usagers de restaurants, et maquis, et espaces marchands ;
-  autorisation des cérémonies d’inhumation ne regroupant pas plus de 50 personnes, lesquelles doivent respecter les mesures barrières
-  autorisation pour les transports en commun de circuler avec obligation de respecter les mesures barrières (port du masque, distanciation physique et lavage de mains).
-  interdiction aux taxis-motos de transporter plus d’une personne à la fois ; la limitation du nombre de passagers à bord des taxis à trois au maximum pour les véhicules de 5 places et à 5 au maximum pour les véhicules de 7 places .

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus