Bénin – Présidentielle 2021: « Les élections prochaines ne seront pas fermées », Sèdami Médégan Fagla

A quelques mois de l’élection présidentielle de 2021, la question du parrainage fait grincer les dents dans le rang des acteurs politiques. Sèdami Médégan Fagla, députée de l’Union progressiste (UP), explique les contours de ce système de parrainage instauré par le nouveau code électoral.

L’élection présidentielle de 2021 ne sera pas exclusive. C’est ce qu’il convient de retenir des explications de la députée Sèdami Médégan Fagla qui rassure de l’accès à tous de ce scrutin. « Les élections prochaines ne seront pas fermées. », a-t-elle déclaré au micro de E-Télé. Parlant du rôle du parrainage institué, elle explique que ce système permettra d’assainir les ambitions au sein des acteurs politiques.

« Pour une fois, nous aurons des candidatures sérieuses », Sèdami Médégan Fagla

Selon elle, le parrainage permet aux élus (Maires et députés) d’exercer pleinement la procuration que leur accorde le peuple. « Le peuple a déjà donné son mandat à un certain nombre d’élus. Pour être capable de convaincre ce peuple-là, c’est que vous êtes en mesure de convaincre en même temps ces élus. C’est une logique très simple », a expliqué la parlementaire.

Il faut mettre fin aux candidatures fantaisistes

Pour la députée de l’Union Progressiste (UP), le parrainage va permettre de mettre fin à certaines candidatures qui n’honorent pas Bénin. « Nous avons connu trop de candidatures fantaisistes. Ce n’était pas honorifique pour notre pays. Qu’on ait la franchise de se le dire », a-t-elle déploré. Pour elle, tous ceux qui aspirent vraiment à la gestion du pays devraient être en mesure de décrocher le parrainage de 16 maires et/ou députés.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus