Burkina Faso: les députés recommandent le report des législatives

Le parlement burkinabé a adopté, mercredi 8 juillet, des recommandations pour repousser la tenue des élections législatives prévues pour le 22 novembre 2020.

Évoquant un contexte sécuritaire délétère, les députés burkinabé ont recommandé le report des élections législatives qui devront se tenir le 22 novembre 2020. Votées à l’unanimité des élus présents, les recommandations pointent du doigt l’esprit de représentativité, à cause de l’inaccessibilité de certaines zones du pays, donc impossible d’y tenir des élections.

Ils proposent que le scrutin législatif soit renvoyé à fin 2021, dans la but de stabiliser le pays. Cependant, la présidentielle est, quant à elle, maintenue au 22 novembre, au risque d’entrer dans une crise institutionnelle. « La présidentielle permet que le pays soit toujours gouverné et cela permet qu’on n’entre pas dans un système de transition sans fin », estime le président de l’Assemblée, Alassane Bala Sakandé.

Le chef du parlement a indiqué que le rapport adopté a été transmis au président, Roch Marc Kaboré, qui devra se prononcer dans les prochains jours. Le contexte sécuritaire s’est nettement dégradé au Burkina Faso, ces derniers mois, avec une recrudescence des attaques.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus