CI – 3è mandat de Ouattara: « Je ne serai pas surpris que le président revienne sur sa décision », Jah Fakoly

Le reggaeman ivoirien, Tiken Jah Fakoly, s’est prononcé sur le débat de troisième mandat d’Alassane Ouattara, qui agite la Côte d’Ivoire, depuis la disparition inopinée du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Comme il s’est bien le faire, Tiken Jah Fakoly s’est intéressé à la présidentielle du 31 octobre 2020, en lien avec une probable nouvelle candidature du président, Alassane Ouattara. A en croire l’artiste, le décès de Gon Coulibaly rabat les cartes, et permettrait à Ouattara de revenir sur sa décision de ne pas briguer un troisième mandat.

« Je pense que le président Ouattara est dos au mur, aujourd’hui, parce que, quand vous êtes à 3 mois de l’élection présidentielle, votre candidat, votre dauphin choisi, meurt comme ça brutalement, c’est vrai qu’il y a l’intérêt national qui est en jeu, mais il y a aussi l’intérêt de sa famille politique », a laissé entendre Tiken Jah, au micro d’Eric Topona de DW.

En conditionnant sa candidature à celle des personnalités de son rang, Tiken Jah estime que le chef d’Etat avait ouvert une brèche, qui pourrait le servir. « je ne serai pas surpris que le président Ouattara revienne sur sa décision. De toute façon, il a fait une ouverture. Il a dit que, si le président Gbagbo et le président Henri Konan Bédié se présentaient, il allait revenir sur sa décision», explique-t-il.

Ni Ouattara, Bédié ou moins encore Gbagbo!

Perçu comme l’un des éveilleurs de conscience de la jeunesse africaine, à travers ses chansons, le raggaeman n’a pas manqué de faire connaitre sa position sur la question. « Moi, mon souhait, c’est que ni Gbagbo, ni Bédié, ni Alassane ne se présente. Mais Bédié a été déjà choisi par son parti. Il nous sera difficile aujourd’hui d’empêcher Ouattara de se présenter ».

A trois mois d’une élection, annoncée très disputée, entre les traditionnels partis de la vie politique ivoirienne, le pays a perdu son premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, candidat du RHDP. La commission électorale a, de son coté, lancé le dépôt des dossiers de candidatures sur la période du 15 juillet au 31 août.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus