Congo-Brazzaville: l’opposant Jean-Marie Mokoko évacué en Turquie

Autorisé à quitter le territoire national pour se faire soigner, l’opposant congolais, Jean-Marie Michel Mokoko, a quitté Brazzaville ce jeudi à destination de la Turquie.

Hospitalisé début juillet à l’hôpital militaire de Brazzaville, le général Mokoko dont l’état de santé s’est gravement dégradé ces derniers temps a été évacué à Ankara en Turquie. C’est à bord d’un avion médicalisé que l’ex-chef d’Etat-major, accompagné de son médecin personnel, a quitté son pays.

Selon sa famille, le général souffre d’une crise de paludisme aiguë, aggravée par de l’hypertension. Le général Jean-Marie Michel Mokoko a été condamné à 20 ans de prison pour divers chefs d’accusation dont appel à l’insurrection et atteinte à l’intégrité de l’Etat.

Ce dernier a été très proche du président Denis Sassou N’guesso avant de passer dans l’opposition et se présenter face à lui au scrutin présidentiel de 2016. Plusieurs ONG de défense des droits humains ont appelé à la libération conditionnelle de l’opposant dans le cadre de la politique de dés-engorgement des prisons afin de le protéger du coronavirus.

Une issue non-envisageable, selon Brazzaville, qui dit craindre que ce dernier ne s’évapore dans la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus