Etats-Unis: Un cas d’amibe « mangeuse de cerveau » confirmé en Floride, un mort

Le département de la Santé de Floride a déclaré, vendredi, qu’un cas de cette amibe souvent mortelle appelée Naegleria fowleri, avait été détecté dans le comté de Hillsborough.

Un patient, en Floride, a contracté, vendredi 3 juillet, une forme rare d’amibe dite « mangeuse de cerveau », selon le département de Santé de Floride. Ce micro-organisme, appelé « Naegleria fowleri », a été détecté dans le comté de Hillsborough. Cette information a été relayée par nos confrères du New York Post.

Les habitants de la région sont invités à éviter tout contact avec les eaux chaudes. Cette amibe pénètre par les narines et remonte jusqu’au cerveau, provoquant de fortes migraines, une hyperthermie, un raidissement de la nuque et des vomissements, avant d’entraîner des vertiges, une léthargie, de la confusion et des hallucinations.

Ces micro-organismes vivent dans les eaux chaudes, lorsque les températures sont supérieures à 25 degrés. Ils se trouvent la plupart du temps dans les eaux douces comme les lacs ou les rivières. Si les amibes, ou Naegleria fowleri, selon leur nom scientifique, sont particulièrement meurtrières, les cas d’infection sont très rares. Ainsi, aux Etats-Unis, il y aurait eu seulement 30 cas dans la dernière décennie, pour un taux de décès qui s’élève à 97%. Selon The Atlantic, il s’agirait de l’un des «crimes les plus parfaits de la nature», car il est également très difficile pour les scientifiques d’étudier ces amibes de par leur faible présence.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus