La Chine devient la première grande économie à rebondir en pleine pandémie (Rapport)

La Chine est devenue la première grande économie à croître, depuis le début de la pandémie de coronavirus. L’Empire du Milieu a enregistré une croissance étonnamment forte de 3,2%, au dernier trimestre, après la levée des interdictions antivirus et la réouverture des usines et des magasins, rapporte Time.

La croissance annoncée, jeudi, pour les trois mois, se terminant en juin, a été une amélioration spectaculaire par rapport à la contraction de 6,8% du trimestre précédent, la pire performance de la Chine, depuis le milieu des années 60, indique Time. Mais c’est toujours le chiffre positif le plus faible, depuis que la Chine a commencé à déclarer une croissance trimestrielle, au début des années 90. « Nous prévoyons une amélioration continue au cours des prochains trimestres », a déclaré Marcella Chow de JP Morgan Asset Management, dans un rapport. La Chine, où la pandémie de coronavirus a commencé, en décembre, a été la première économie à fermer et la première à entamer un long processus de rétablissement, en mars, après que le Parti communiste au pouvoir a déclaré la maladie sous contrôle.

« L’économie nationale est passée d’un ralentissement à une hausse, au premier semestre 2020 », a déclaré le Bureau national des statistiques dans un communiqué. Les marchés financiers asiatiques ont chuté, malgré la vigueur de la plus grande économie de la région, alors que l’enthousiasme des investisseurs, suite aux annonces de recherches sur un éventuel vaccin contre les coronavirus, a reculé. Le rapport de Time indique que les économistes estiment que la Chine devrait récupérer plus rapidement que certaines autres grandes économies, en raison de la décision du parti communiste d’imposer les mesures anti-maladie, les plus intensives de l’histoire. Ceux-ci ont coupé la plupart des accès aux villes avec un total de 60 millions d’habitants et suspendu le commerce et les voyages – étapes imitées plus tard par certains gouvernements asiatiques et européens à mesure que le virus se propageait.

« Des gagnants et des perdants »

La fabrication et certaines autres industries sont presque revenues à la normale. Mais les dépenses de consommation sont faibles par crainte d’éventuelles pertes d’emplois. Les cinémas et certaines autres entreprises sont toujours fermés et les restrictions de voyage restent en place. « La pandémie crée des gagnants et des perdants », a déclaré Bill Adams du PNC Financial Services Group dans un rapport. «La fabrication est à la tête de la reprise de la Chine.

À la lumière des dernières données, les dirigeants chinois sont « susceptibles de maintenir la politique actuelle en grande partie inchangée », ont déclaré Larry Hu et Xinyu Ji de Macquarie Capital dans un rapport. Le Fonds monétaire international prévoit une croissance de la Chine de 1%, cette année. Ce serait le plus faible, depuis les années 60, mais meilleur que les perspectives du Fonds pour une contraction de 8% de la production américaine et une baisse de 4,9% pour le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus