Mali – Manifestations: le fils du président IBK tombe du haut de son perchoir au parlement

Alors que la contestation s’amplifie au mali, le fils du président Ibrahim Boubacar Kéita, Karim Keita, a annoncé lundi qu’il démissionnait de son poste de président de la commission de la défense à la l’Assemblée nationale.

Après les membres de la cour constitutionnelle du Mali, une autre tête est encore tombée dans le sillage des manifestations anti gouvernementales. Le fils du président de la république, Karim Keita, qui était le président de la commission de défense au parlement, a déposé sa démission de ce poste, rapporte Actu Cameroun. Il indique ne plus vouloir être « un argument pour des personnes en mal de programme » qui font de sa personne « un fonds de commerce politique, d’autres un déversoir de leurs ambitions inassouvies. Rien ne m’aura été épargné ».

Un nouveau développement qui survient alors que les manifestants n’en démordent pas. En tout une dizaine de personnes sont mortes dans des violences avec la police et plusieurs leaders avaient été arrêtés. Lundi, les autorités ont relâché les détenus en signe d’apaisement des tensions. Le Premier ministre a indiqué qu’il formerait un gouvernement de consensus. Notons que Karim Keita est député élu et conserve donc son statut de parlementaire.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus