RDC: des membres de la Presse Présidentielle mis aux arrêts

Au total, trois membres de la Presse Présidentielle ont été placés en garde à vue en République Démocratique du Congo. Ils sont accusés d’avoir fait fuiter un discours du chef de l’Etat Félix Tshisekedi sur le coronavirus.

En RDC, le Conseil national de sécurité (Cns) a mis depuis samedi 25 juillet 2020, trois (03) membres de la presse présidentielle en garde à vue. « Il s’agit d’un journaliste de la télévision nationale (Rtnc) attaché à la présidence, Patrick Mukuy, ainsi que deux cameramen Roger Diey et David EKabani », rapporte Actualite.cd.

Selon la source, les trois hommes de la presse sont accusés d’avoir fait fuiter le discours du président Félix Tshisekedi sur la levée de l’Etat d’urgence. Il faut noter que le directeur adjoint de la presse présidentielle Giscard Kusema fait également partie des personnes soupçonnées. Ses téléphones sont confisqués pour des raisons d’enquête, mais il n’a pas été arrêté ni placé en garde à vue.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus