Guinée-Bissau : la Cedeao entame le retrait de ses troupes

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a entamé le retrait progressif de sa force d’interposition en Guinée-Bissau.


La mission de la CEDEAO en Guinée-Bissau (ECOMIB), autorisée le 26 avril 2012 par la CEDEAO à la suite du coup d’État survenu le 12 avril 2012, se retire progressivement de la Bissau. Selon RFI, un premier groupe de 130 hommes essentiellement des forces spéciales togolaises arrivées en Guinée-Bissau en novembre 2019 pour renforcer le contingent sous-régional stationné à Bissau depuis 2012 a quitté le pays, jeudi 27 août.

A lire Aussi: Guinée Bissau: cinq soldats de l’ECOMIB testés positifs au coronavirus

Les autres troupes de l’organisation sous régionale composées des soldats nigérians, burkinabè et sénégalais, vont quitter le pays d’ici décembre 2020, passant le témoin à l’armée nationale du pays. L’ECOMIB, est composée d’environ un millier de soldats des Nigérians, Sénégalais, Burkinabè et Togolais. Elle avait pour mission d’assurer la sécurité et de protéger les édifices publics.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus