Les choquantes révélations du traitement des africains en Arabie Saoudite (Images chocs)

Le traitement des africains et autres migrants en Arabie Saoudite est inhumain. Des images publiées par le média britannique The Sunday Telegraph montrent des scènes choquantes de plusieurs personnes détenues dans des conditions inimaginables.

Selon Financial Afrik qui a rapporté les images du média britannique, les images ont été prises par un téléphone portable d’une des personnes détenues dans l’un des centres de rétentions en Arabie saoudite. On peut y voir des centaines de personnes, qui semblent pour la plupart des africains, entassées dans une pièce à peine aérée et couchées torse nu à même le sol. Des images insoutenables de traitement réservé aux migrants dans ce pays du golfe.

Des centaines de migrants africains entassés dans un centre de rétention en Arabie saoudite après leur arrestation à leur domicile @connectionivoirienne.net

Selon la même source, ces hommes avaient à peine de quoi boire ou se nourrir, dans une pièce dont les fenêtres avaient des barres de fer qui empêchaient toutes sorties. Dans certaines photos publiées, on pouvait voir ce qui semblait être un cadavre au milieu du groupe d’hommes enroulé dans une couverture. Les sources indiquent qu’il s’agit effectivement d’un homme qui serait décédé sur le coup de la forte chaleur qui prévalait dans la salle.

Selon Financial Afrik, « une autre image, trop atroce pour être publiée, montre un jeune homme africain pendu à une grille de fenêtre dans un mur intérieur carrelé. L’adolescent s’est suicidé après avoir perdu espoir, disent ses amis, dont beaucoup sont détenus depuis avril ».

Selon le Sunday Telegraph, les détenus sont pour la plupart des ressortissants éthiopiens. La même source souligne que d’autres centres similaires étaient remplis de femmes. Ils auraient tous été « arrêtés à leurs domiciles dans diverses villes saoudiennes avant d’être placés dans les camps ».

L’Arabie Saoudite est un des pays du Golfe où ce genre de traitement des personnes est récurrent et malgré les alertes des organisations de défense des droits de l’homme et autres ONG, aucun des Etats africains, dont ces personnes sont pour la plupart des ressortissants, ne semblent vraiment prendre la mesure des choses. Un comportement des autorités africaines qui renforce la pratique dans ces Etats du golfe.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus