Mali : la CEDEAO exige le rétablissement d’Ibrahim Boubacar Keita dans ses fonctions

Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), ont exigé, jeudi, le rétablissement du président malien, Ibrahim Boubacar Keita.

Réunis en conseil extraordinaire par vidéoconférence, pour discuter de la situation au Mali, les dirigeants ouest-africains ont appelé à la réintégration immédiate du président déchu du Mali, IBK. « Nous demandons le rétablissement du Président Ibrahim Boubacar Kéita en tant que Président de la République, conformément aux dispositions constitutionnelles de son pays », a indiqué l’organisation sous-régionale.


A lire Aussi: Mali: négociations en cours sur l’exil du président IBK, les Emirats proposés

La CEDEAO a aussi indiqué à la fin de sa réunion, qu’elle enverrait des émissaires « pour assurer le retour de l’ordre constitutionnel ». Il y a une présence militaire accrue en dehors des ministères du gouvernement, dans la capitale, Bamako, mais des magasins et des entreprises ont été ouvertes. Les auteurs du coup d’État de mardi affirment que les élections se tiendront dans ce qu’ils décrivent comme un délai raisonnable. Ils ont également promis de respecter les accords internationaux sur la lutte contre les djihadistes.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus