Bénin : le refus des pièces ou billets de banque jugés altérés peut vous valoir la prison

Au Bénin, le refus de recevoir les pièces de monnaies jugées lisses ou altérées et billets de banque froissés sera désormais rigoureusement puni.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 03 septembre 2020 , le Ministre de l’économie et des finances, Romulad Wadagni a annoncé des sanctions pour le refus de certaines pièces de monnaies par une partie de la population au motif que les pièces de monnaie sont altérées, lisses, auraient perdu leur éclat ou que les billets de banque sont froissés et ne seraient plus valables.

A lire aussi : Bénin: la position de Romuald Wadagni sur les critiques relatives aux emprunts

Selon Romuald Wadagni, cette situation a entraîné des incidents dans plusieurs localités où des transactions entre agents économiques n’ont pas pu se dénouer. Pour lui, ces pièces et billets ne peuvent donc pas être refusés dans le cadre des transactions économiques.

« Je tiens à rassurer les populations que les pièces de monnaies lisses ayant perdues leurs éclats ou mutilées et les billets de banque froissés émis par la BCEAO ont toujours court et pouvoir libératoire sur toute l’étendue du territoire national et dans tous les pays de l’Union monétaire Ouest Africaine (UMOOA) »,

Romuald Wadagni

Toutefois, le ministre Wadagni rappelle aux populations détenant des monnaies mutilées ou devenues lisses ainsi que les billets de banques froissées par l’usage qu’elles peuvent procéder gratuitement à leur échange aux guichets de la BCEAO.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus