Côte d’Ivoire: « Alassane Ouattara est sourd », Affi N’Guessan sort de ses gonds

Le président du FPI Pascal Affi N’Guessan a tenu des propos forts à l’encontre du président Alassane Ouattara qu’il accuse de prendre en otage l’élection présidentielle et les institutions qui l’organisent.

Parlant du Conseil constitutionnel et de la Commission électorale indépendante (CEI), Affi indique que « les deux institutions chargées de l’organisation des élections sont prises en otage » par Alassane Ouattara, rapporte Afrique sur 7. Il appelle donc les ivoiriens à l’unité pour lui barrer la voix. « C’est par notre unité, solide, loyale, dénuée d’arrière-pensée que nous allons imposer au président sortant un processus électoral ouvert, démocratique, inclusif, qui donne à chacun de nous une chance de l’emporter », a déclaré Affi.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: Alassane Ouattara réagit à l’appel à la désobéissance civile de l’opposition

Pour l’ancien Premier ministre, Alassane Ouattara a la volonté « de prendre en otage le processus électoral pour se maintenir au pouvoir contre la volonté de tous ». Il indique d’ailleurs que le Conseil constitutionnel a perdu « toute légitimité, toute crédibilité pour proclamer des résultats loyaux et transparents lors de l’élection présidentielle à venir ».

Appels de la classe politique à Ouattara

« Alassane Ouattara est sourd aux interpellations de la classe politique, des organisations de la société civile et des organismes internationaux de promotion de la démocratie », a martelé Affi N’Guessan. « Il défie les arrêts successifs de la CADHP, qui lui enjoignent de mettre en place une CEI consensuelle, équilibrée et impartiale tant au niveau central qu’au niveau des commissions locales », ajoute-t-il.

A lire aussi: Côte d’Ivoire: Affi N’Guessan condamne le rejet du dossier de Gbagbo et lui fait une promesse

Tout en refusant d’être « un candidat factice, un candidat d’un scrutin tronqué », Affi indique qu’ »au nom du FPI, je lance un message à tous nos militantes, à tous nos militants et sympathisants, à toutes les Ivoiriennes et à tous les Ivoiriens épris de paix, de liberté et de démocratie, de se tenir prêts pour traduire en actes concrets les mots d’ordre qui seront adressés dans les prochains jours ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus