Côte d’Ivoire: réponse d’Adjoumani au père Kutwa, un geste de défiance inutile

Le RHDP a décidé de ne pas se laisser faire après la sortie de l’archevêque d’Abidjan pour se prononcer sur le troisième mandat d’Alassane Ouattara. Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani s’est rendu dans l’enceinte de la cathédrale st Paul du plateau pour répondre à l’homme de Dieu.

Le cardinal Jean Pierre Kutwa, archevêque d’Abidjan a fait une sortie sur la situation sociopolitique de Côte d’Ivoire et s’est aussi prononcé sur le troisième mandat du président Alassane Ouattara. « Je ne peux pas ne pas me tourner avec respect vers le président de la République dont la candidature à ces prochaines élections n’est pas nécessaire, à mon humble avis », avait déclaré le prélat.

A lire aussi: Côte d’Ivoire – Candidature de Ouattara: l’opposition va se plaindre à Paris

Selon les informations, dans sa rage de répondre à cette déclaration, le cadre du RHDP et ministre de la république, Kouassi Adjoumani, s’est rendu dans l’enceinte de la paroisse St Paul d’Abidjan, où, avec des partisans, aurait forcé l’entrée et tenir une conférence de presse.

« Concernant votre affirmation selon laquelle « la candidature du président Alassane Ouattara n’est pas nécessaire, à votre humble avis », nous voudrions vous rappeler que de l’humble avis de très nombreux Ivoiriens de toutes origines et de toutes confessions, cette candidature est celle qui est la plus à même de garantir la paix, la stabilité, le progrès économique et social et, conséquemment, l’achèvement du processus de réconciliation de la Nation » .

Kouassi Adjoumani Adjoumani

Il s’agit là, très clairement d’un acte de défiance envers le prélat dans le sens de lui faire savoir qui commande. Cependant, était –ce nécessaire pour le ministre de tenir sa conférence de presse en ce lieu précis ? S’il reproche à l’évêque de ne pas tenir des propos allant vers la paix, le RHDP vient tout de même de poser un acte qui ne va pas non plus vers cette paix tant scandée de part et d’autre.

Tolérance et patriotisme

Les hommes politiques ivoiriens se comportent comme de vrais êtres sans aucun sen du patriotisme. Les membres du RHDP et leur champion Alassane Ouattara, se comportent comme s’ils avaient déjà gagné l’élection. De l’autre côté, l’opposition est dans le même comportement mais cette fois pensent que si Ouattara est candidat, eh bien, elle n’a aucune chance.

Dans l’un ou l’autre des cas, il est important qu’une des parties sache raison garder et propose autre chose aux ivoiriens que des chamailleries de « petits garçons » qui attendent que le père (Macron) table. La Côte d’Ivoire est un pays qui, à pareil moment, à plus besoin de tolérance et de respect des opinions de chacun que de défis ou même d’affrontement verbaux. La bataille devrait se situer au niveau des idées de développement que sur des considération orgueilleuses ou de fierté mal placées.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus