Nigéria: 10 civils tués dans une attaque de Boko Haram

Trois villages du nord-est du Nigéria, ont été pris pour cible, dimanche, par les combattants de la secte islamique Boko Haram. Dix civils ont perdu la vie dans ces attaques terroristes.

Quatre habitants du village de Kurmari, à 40 km de la capitale régionale Maiduguri, ont été tués dans leur sommeil dimanche par les combattants de Boko Haram, qui ont préféré ne pas utiliser les armes à feu, afin de ne pas alerté les forces de l’ordre déployées dans un village voisin. Ils ont également brûlé vives trois personnes et en ont tué une quatrième à l’arme blanche, dans un autre village dans la nuit du dimanche, selon l’AFP, qui cite Babakura Kolo, chef d’une milice locale pro-gouvernement.

A lire Aussi : Nigéria: l’armée neutralise 128 combattants de Boko Haram

Parallèlement, deux agriculteurs ont aussi été tués dans leur champ et plusieurs autres ont été enlevés près de la ville. L’insurrection djihadiste au Nigeria est un conflit armé qui a éclaté en 2009 dans le nord du pays. Les violences se sont ensuite propagées au Cameroun, au Niger et au Tchad voisins. A ce jour, on dénombre plus de 36.000 personnes tuées et plus de deux millions de personnes déplacées.

Laisser un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus