Affaire Jeffrey Epstein: prince Andrew au cœur d’une affaire de « fellation » avec Virginia Roberts

Le prince Andrew fait face à des allégations, selon lesquelles il aurait eu des relations intimes orales de l’esclave sexuelle de Jeffrey Epstein, la jeune Virginia Roberts.

Un nouveau livre dévoile que sous la houlette de Ghislaine Maxwell, Virginia Roberts aurait fait un massage au royal Andrew suivi d’un acte sexuel dans la salle de massage d’Epstein décorée d’art miteux.

Les révélations ont été faites dans The Spider par Barry Levine – présenté comme une enquête approfondie sur Epstein, Maxwell et ceux qui sont concernés par leur scandale sexuel.

Le prince Andrew a nié avec véhémence tout acte répréhensible et affirme qu’il n’a eu aucun contact sexuel avec Virginia. Le lundi 19 octobre 2020, au soir, une source proche du royal a déclaré que les nouvelles allégations de Levine ne sont pas fondées.

Des rencontres sexuelles

The Sun qui a obtenu un premier exemplaire du livre déjà mis en vente, rapporte que Virginia a été «convoquée» par Epstein pour rencontrer le duc d’York à Manhattan, peu de temps après la tristement célèbre nuit à Londres où elle l’accuse d’avoir eu des relations sexuelles avec elle chez Maxwell.

« Cette fois, leur rencontre sexuelle a eu lieu dans la salle de massage d’Epstein et en présence de Ghislaine Maxwell », affirme le livre. Le livre prétend que Maxwell aurait fait assoir Virginia sur les genoux d’Andrew aux côtés d’un autre accusateur, Johanna Sjoberg, une étudiante qui travaillait comme assistante de Maxwell. 

Comme si cela ne suffisait pas, outre le sexe oral, le livre affirme également qu’Andrew a assisté à une séance photo seins nus au refuge des îles Vierges d’Epstein Little St James en 2002. Dans le document, la principale victime, Virginia, confie qu’elle a rejoint sept ou huit femmes russes – amenées par un agent de mannequinat – alors que le duc et Epstein étaient assis sur des chaises à regarder.

Le duc d’York épinglé?

«Nous étions seins nus et il [Epstein] nous avait mises dans des positions sexuelles. Quand je suis entrée, Andrew et Jeffrey étaient assis sur des chaises, ‘Pourquoi vous ne commencez pas à vous embrasser et à vous amuser? », a déclaré Virginia dans le livre.

Plusieurs autres affirmations jamais publiées auparavant ont été dévoilées dans le livre. Une source proche du duc d’York a déclaré au Sun Online: « Une autre semaine, une autre personne avec un livre à vendre. « Des allégations non fondées et sinistres qui ont mis plus de 20 ans à se souvenir. Nous attendons avec impatience d’en voir la preuve. », a indiqué la même source.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus