Bénin – Détournement à la DGI: de nouvelles révélations, des agents du MEF écoutés

Carlos Adohouannon, principal accusé dans le détournement de plusieurs milliards de FCFA à la Direction Générale des Impôts (DGI), continue de parler. Des chiffres sont évoqués, des cadres du Ministère de l’Economie et des Finances écoutés pour la manifestation de la vérité.

L’affaire de détournement à la DGI semble être l’oeuvre d’un réseau bien ficelé. Les déclarations du principal accusé en disent long. Les personnes, dont les noms sont cités dans cette affaire, ne sont pas seulement au niveau de la Direction des impôts, où était en service Carlos Adohouannon. Comme l’avaient annoncé certaines sources, des cadres du ministère de tutelle, c’es-à-dire le ministère de l’économie et des finances (MEF), sont aussi cités dans ce dossier. Selon le quotidien Le Potentiel, ils sont une dizaine de cadres du MEF a être déjà écoutés par la commission d’enquête.

A lire aussi : Bénin : de troublantes révélations de Carlos Adohouannon qui accablent de hauts cadres de la DGI

Selon des sources proches du dossier, Carlos Adohouannon avait fait savoir que certains de ses patrons lui ont pris de l’argent. Dans la suite de sa déposition, il en a dit un peu plus. Selon les informations rapportées par Le Potentiel, l’un des patrons de Carlos lui aurait pris un total de 700 millions de FCFA contre une décharge de 200 millions de FCFA. Selon le média, un autre lui aurait également pris une somme de 3 milliards de FCFA. Ce dernier avait été gardé avant d’être libéré pour raison sanitaire; mais il risque désormais d’être interpellé à nouveau, avec cette déclaration du principal accusé.

Quid du projet d’achat d’une maison à Dubaï?

Carlos Adohouannon avait l’intention d’avoir une maison à Dubaï. Son patron qui lui a pris 700 millions de FCFA, lui avait proposé ses services. Certainement dans le but de rassurer l’ex-régisseur, ce patron, devenu de façon circonstancielle « agent immobilier », lui aurait confié, qu’il possède aussi une maison à Dubaï.

A lire aussi : Bénin: l’ex-régisseur de la DGI, Carlos Adohouannon, risque la prison à vie

Il est clair que le jeune régisseur n’est pas le seul impliqué dans cette affaire. De toutes les façons, la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) n’exclut aucune piste et n’hésite pas à interpeller des gens au moindre soupçon.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus