Bénin: les questions de Modeste Kérékou au handicapé venu susciter la candidature de Talon

Après huit (08) jours de route, Monsieur Safara Dine Lassissi, le handicapé venu de Natintingou susciter la candidature de Talon, a été reçu à sa demande par le ministre Modeste Kérékou et l’He Barthélémy Kassa.

A Cotonou le mardi 6 Octobre, Safara Dine Lassissi a été reçu dans l’après-midi par le ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi, Modeste Kérékou, et par l’honorable Barthélemy Kassa.

A Lire aussi: Saisie de médicaments contrefaits: la douane béninoise 2è au plan mondial

Ayant pris départ de Natitingou le 28 Septembre 2020, M. Safara Dine Lassissi a rallié Cotonou le mardi 6 Octobre après avoir bravé pendant 8 jours toutes les intempéries possibles.

« Ni la pluie ni diverses intempéries n’ont pu émousser son ardeur, tant la foi dans son message qu’il souhaite délivrer est forte« 

Modeste Kérékou

Faute de pouvoir rencontrer le chef de l’Etat, Safara Dine Lassissi a prié le ministre Modeste kérékou et l’honorable Barthélémy Kassa de bien vouloir faire parvenir son message au président de la République.

Les questions de Modeste Kérékou à Safara Dine Lassissi

Pour se convaincre de ce qui a poussé ce compatriote à prendre autant de risques pour venir jusqu’à Cotonou susciter la candidature de Talon, les deux autorités l’ont soumis à des questionnements.

Elles ont notamment cherché à savoir si la démarche est une initiative personnelle ou suscitée par un tiers. Il lui a été demandé si son entreprise est vraiment désintéressée ou si c’est pour en tirer une gratification et la finalité réelle qu’il en attend.

A toutes ces questions, Safara Dine Lassissi a simplement répondu « qu’il est tout simplement un admirateur et un soutien du Président TALON qui l’a convaincu par ses actions, son caractère, sa discrétion et sa rigueur. »

Il poursuit en précisant qu’il n’attend particulièrement rien du chef de l’Etat si ce n’est l’honneur de pouvoir le rencontrer et de le remercier de vives voix pour l’impact positif de sa gouvernance dans toutes les villes et contrées du pays. Des impacts matérialisés par la disponibilité de l’eau, de l’énergie et les routes qui poussent un peu partout.

Après les mots d’encouragement, les deux autorités ont pris l’engagement de transmettre fidèlement son message à qui de droit.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus