Burkina Faso: des braconniers mis aux arrêts risquent jusqu’à 5 ans de prison

Les deux braconniers arrêtés à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, risquent jusqu’à cinq (05) ans de prison.

La Direction des Opérations de la Direction Générale des Eaux et Forêts a mis la main sur deux présumés trafiquants qui tenaient par-devers eux, onze (11) défenses d’éléphants et deux (02) morceaux d’Ivoire d’une valeur d’environ 7 millions de FCFA, le vendredi 16 octobre 2020 à Ouagadougou. Cette saisie a fait l’objet d’un point de presse avec les hommes de médias ce vendredi 23 octobre 2020 dans les locaux du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique.

A lire Aussi: Burkina Faso: 7 cyber-escrocs dont deux béninois mis aux arrêts

Les personnes interpellées encourent une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 ans et une amende de 5 millions de FCFA. Le Directeur Général des Eaux et Forêts, Chef de Corps, tient à féliciter la Direction des Opérations pour le travail abattu et remercie la population pour leur collaboration. Il invite l’ensemble de la population à plus de collaboration pour la protection et la gestion de nos ressources naturelles au profit des générations présentes et futures.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus