Côte d’Ivoire – Tensions politiques: la CEDEAO est «une honte» pour l’Afrique

Le secrétaire général du Front populaire ivoirien (Pro Gbagbo), Assoa Adou, s’est prononcé sur la visite en Côte d’Ivoire de la délégation de la CEDEAO. Il a carrément clashé l’organisation.

La mission de la CEDEAO avait, au terme de sa visite en Côte d’Ivoire, lancé un appel aux partis d’opposition à « reconsidérer sérieusement la décision de boycotter l’élection et l’appel à leurs partisans à se lancer dans la désobéissance civile pour protester contre le processus électoral ». Un appel que les personnalités des partis d’opposition n’ont pas digéré en dénonçant le parti pris de la CEDEAO dans la crise ivoirienne.

A lire aussi: Présidentielle en Côte d’Ivoire: Affi N’Guessan répond à la déclaration de la CEDEAO sur les violences électorales

« Non ! Mesdames et messieurs des missions de la CEDEAO, vous ne rendez pas service à l’Afrique par vos conclusions qui ignorent les revendications légitimes de l’opposition ivoirienne », a indiqué Assoa Adou dans une déclaration mardi, reflétant ce que pense le camp de l’ancien président Laurent Gbagbo de l’institution. Selon lui, cette attitude de l’organisation sous-régionale est « une honte » pour le continent. Notons que plus tôt, Pascal Affi N’Guessan avait déjà dénoncé le comportement de la mission.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus