« Dans le contexte actuel, Il urge de repenser la pauvreté », Ganiou Soglo

L’ancien ministre des sports, Ganiou Soglo, face à la pauvreté ambiante qui grille la cervelle à la jeunesse, estime qu’il urge de rétrécir le fossé béant qui se creuse entre les catégories de béninois.

Dans une publication sur sa Page Facebook, l’un des membres de la fratrie Soglo, l’ancien ministre des sports, Ganiou Soglo, affirme qu’il urge « de repenser la pauvreté » dans le contexte actuel.

A Lire aussi: Bénin: plus de 50 personnes tuées de Janvier à Août 2020 dans l’Atacora

A l’en croire, cette thérapie passera par la réduction des écarts de classes qui existent dans le pays et qui font que certaines catégories de béninois bénéficient des privilèges et avantages qui appauvrissent davantage les autres catégories de citoyens.

Aussi, suggère-t-il une réduction des écarts de classe. Cela permettra, indique-t-il, de combler le trou béant qui est en train de se creuser davantage.

Pour y arriver, l’ancien ministre des sports ne trouve pas une solution miracle. « Seule une vraie volonté politique, une grande humanité et aussi l’assentiment populaire, à l’en croire, pourraient parvenir à réduire ce grand écart.

Pour lui, la pauvreté n’est pas une fatalité, on peut y venir à bout, grâce à la capacité de résilience du peuple béninois.

Précisons que l’appel de l’ancien ministre vient dans un contexte où le capitalisme pur et dur est l’option politique actuel, où les députés réfléchissent à comment prendre une loi pour s’octroyer des avantages de retraite, au moment où des aspirants se désolent de ce qu’on leur propose comme traitement avec une masse horaire en augmentation.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus