Elections en Afrique: le département d’Etat américain fait des rappels

Le département d’Etat américain a rendu public, le jeudi 8 Octobre 2020, un communiqué de presse dans lequel il fait des rappels sur les principes démocratiques à respecter par les dirigeants africains.

Le département d’Etat américain est préoccupé de la qualité dans l’organisation des élections en Afrique. Dans un communiqué de presse rendu public le jeudi 8 Octobre, il a rappelé que les Etats-Unis sont préposés à soutenir les élections libres, transparentes et inclusives.

A Lire aussi: Elections en Afrique: les Etats-Unis mettent en garde les fauteurs de trouble

Dans ledit communiqué signé du secrétaire d’État, Michael R. Pompeo, le département d’Etat américain a fait rappel de certains principes démocratiques qu’il attend des prochaines élections en Afrique.

Au titre desdits principes démocratiques, le département d’Etat américain rappelle que toute démocratie implique la participation pacifique de toutes les sensibilités politiques au processus démocratique.

Il rappelle par ailleurs que la répression, les intimidations n’ont pas leur place dans les démocraties. Dans le même communiqué, il est rappelé que le droit des peuples à une assemblée pacifique et la liberté d’expression et d’association sont au cœur du bon fonctionnement de la démocratie.

Pour conclure, le département d’Etat américain indique que des sanctions peuvent être prises à l’encontre des chefs d’Etat qui fouleraient aux pieds ces principes démocratiques. Lire ci-dessous le communiqué de presse.

Communiqué de presse du département d’Etat américain

Département d’État des États-Unis
Michael R. Pompeo, secrétaire d’État
Le 8 octobre 2020

Les États-Unis s’engagent à apporter leur soutien à des élections libres, équitables et inclusives. La conduite des élections est importante non seulement pour les Africaines et les Africains, mais aussi pour les défenseurs de la démocratie dans le monde. Nous pensons que toutes les parties devraient participer pacifiquement au processus démocratique. La répression et l’intimidation n’ont pas leur place dans les démocraties.

Le droit de se réunir pacifiquement, ainsi que la liberté d’expression et d’association sont au cœur d’une démocratie qui fonctionne. L’adhésion à ces normes démocratiques et à l’état de droit permet à tous les citoyens d’engager un dialogue politique et de soutenir les candidats, partis et programmes de leur choix.

Nous surveillerons de près les actions des personnes qui interfèrent dans le processus démocratique et n’hésiterons pas à envisager des conséquences, y compris des restrictions de visa, pour les responsables des violences liées aux élections. En tant que partenaires de longue date des nations africaines, nous nous soucions de la trajectoire démocratique de la région et nous nous engageons à travailler de manière constructive avec les partenaires internationaux et régionaux.

.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus