« Jésus ne fait absolument rien, c’est un canular », le chanteur Fikiira très en colère

Jésus est une arnaque, une bonne prison mentale, un sédatif pour étouffer tout réveil des anciens colonisés, selon le chanteur béninois, Fikiira.

Depuis quelques jours, Fikiira, membre du trio Apouké a lancé une campagne contre le christianisme. Ne reconnaissant pas l’existence de Jésus, Fikiira estime qu’il y a eu plein de prophètes noirs qui ont apporté de puissants enseignements et des solutions à leurs peuples.

Mais, leurs disciples avaient peur de Jésus. « Et finalement, ils ont dû introduire cette peur dans leur héritage spirituel », a-t-il écrit. C’est pourquoi, il appelle a se débarrasser « de cet épouvantail de Jésus », car, dit-il, sinon, « nous allons beau découvrir nos valeurs ancestrales, elles ne nous serviraient pas assez ».

Du forcing dans le christianisme?

Dans son message, Fikiira demande à ses compatriotes d’avoir le courage de regarder en arrière pour faire le bilan de leurs vies. « Faisons un audit franc de ce que nous attribuons à Jésus. En dehors des sketchs qui se produisent à l’église, regardons dans la vraie vie. Regardons les malades de nos hôpitaux, posons les bonnes questions et tirons nos conclusions », a-t-il défendu.

« Que fait Jésus ? », a-t-il demandé, avant de répondre: « Il n’y a pas pire esclavage que d’être obligé de témoigner sans jamais être témoin ». A l’en croire, c’est une manière de se forcer à rire pour faire plaisir à quelqu’un qui n’est pas drôle.

Boni Yayi, bien dans son cœur?

Le chanteur a pris l’exemple de l’ancien président du Bénin, Boni Yayi, pour justifier ses allégations. « Avez-vous suivi la vie de Boni Yayi ces dernières années ? Savez-vous que ce monsieur est vraiment bien dans son cœur? Savez-vous combien il est fier de porter et diffuser son Jésus ? », s’interroge-t-il.

Et pourtant …Je vous dis que Jésus ne fait absolument rien, c’est un canular. D’autres exemples pullulent. En réalité, les croyances des uns et des autres ne me concernent pas. Mais mon diagnostic de notre déséquilibre et reniement de soi m’indiquent que nous avons accepté des peurs désastreuses qui nous pourrissent la vie. Jésus en est la principale. Nous n’avons donc rien contre les chrétiens ni leur croyance. Mais nous combattons toutes les formes d’intimidation qui introduisent des peurs dans nos communautés. La peur est le premier mal de l’homme. Si nous faisons une expérience qui ne marche pas, on a bien le droit de la dénoncer. Jésus n’est pas différent des portefeuilles magiques. C’est de l’arnaque. C’est si simple.

Fikiira

Merveille se lance dans le Gospel

En effet, tout est parti de la démission de Merveille, le leader du trio Apouké. Ce dernier, malade depuis plusieurs années, a décidé de suivre Jésus. « Le groupe Apouké est devenu #TrioApouké (ça s’écrit collé). Merveille en a démissionné. C’est en justifiant sa démission qu’il a déclaré que désormais il suivait Jésus. Nous, le groupe, avons décidé de continuer sans lui », a expliqué Fikiira.

Désormais, loin des chansons endogènes auxquelles il avait habitué ses mélomanes, Merveille ou Yémandja le Messager s’est lancé dans la musique gospel. L’artiste prépare la sortie d’un single intitulé « Emankogblé » qui signifie « rien n’est encore perdu ».

Avec Dieu dans sa vie, Apouké, Merveille ou encore Yémandja le messager, entend restaurer sa vie en Christ.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus