Juventus – Accusation de viol : de nouveaux ennuis judiciaires pour Cristiano Ronaldo ?

L’affaire d’accusation de viol sur Kathryn de connaître un nouveau rebondissement. L’accord financier passé entre CR7 et sa présumée victime, en 2010, va être prochainement examiné par une juge.

C’est une histoire sans fin. Accusé de viol en 2009 par l’Américaine Kathryn Mayorga, Cristiano Ronaldo avait passé un accord financier avec sa présumée victime, en 2010. Aux dernières nouvelles, cet accord va être prochainement examiné par une juge.

Cristiano Ronaldo devra-t-il bientôt se présenter devant le juge ?

Selon Associated Press, une juge va en effet prochainement examiner l’accord financier passé en 2010 entre le joueur et la plaignante. Cette année-là, les représentants de Ronaldo avaient conclu un deal de 375.000 dollars (340.000 euros) avec Kathryn Mayorga pour que celle-ci garde le silence, comme la loi américaine le permet. Accord depuis dénoncé par l’ancien mannequin.

La juge en charge du dossier devra dire si Mayorga, en 2010, était en capacité mentale de signer un accord de confidentialité, compte tenu du potentiel traumatisme subi quelques mois auparavant, et de ses difficultés d’apprentissage observées durant sa jeunesse. Si l’Américaine est reconnue comme étant en incapacité d’avoir validé le deal, alors celui-ci pourrait être annulé, voire renégocié. Mais les faits, eux, ne seront pas du tout examinés dans ce volet de l’affaire. Et ne le seront probablement plus à l’avenir.

En juillet 2019, Cristiano Ronaldo avait vu la justice de Las Vegas renoncer à d’éventuelles poursuites, faute de preuves à son encontre. « D’après un examen des informations présentées, les allégations d’agression sexuelle contre Cristiano Ronaldo ne peuvent être prouvées au-delà de tout doute raisonnable », avait déclaré à l’époque le bureau du procureur du comté de Clark County.

Retour sur les faits

Pour rappel, les faits remonteraient à 2009. A l’époque, Cristiano Ronaldo fait la connaissance de Kathryn Mayorga à Las Vegas, lors d’une virée en boîte de nuit. Elle le suit alors dans sa chambre d’hôtel où, selon ses dires, le footballeur l’aurait violée. Alors qu’elle porte plainte dès le lendemain, l’année suivante, elle parvient à un accord avec les avocats de Cristiano Ronaldo, en échange de son silence.Mais en 2018, Kathryn Mayorga décide de relancer l’affaire devant les tribunaux. Des accusations que l’attaquant portugais a toujours démenties.

Cristiano Ronaldo et Kathryn Mayorga, en 2009, à Las Vegas

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus