L’Union Africaine appelle à la désescalade au Nigéria

Dans un communiqué mercredi, le président de la Commission de l’Union Africaine Moussa Faki Mahamat, a appelé à la désescalade au Nigéria qui connait de violentes manifestations depuis deux semaines.

Le chef exécutif Moussa Faki Mahamat, a condamné fermement les « violences » de mardi à Lagos, qui ont fait 12 morts, selon Amnesty, dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi. Dans le communiqué, il a lancé un appel à la désescalade, pour que le calme revienne dans les villes en ébullition.

A lire Aussi: Nigeria: deux semaines de manifestations inédites

Moussa Faki Mahamat a également félicité les autorités nigérianes pour la dissolution de la Brigade spéciale de répression des vols (SARS), une unité controversée de la police à l’origine du mouvement de protestation entamé début octobre.

Il a par ailleurs appelé au respect des droits de l’homme et à un dialogue pacifique : « Le président (de la commission) appelle tous les acteurs politiques et sociaux à rejeter l’utilisation de la violence et à respecter les droits humains et l’État de droit », indique le communiqué. Depuis deux semaines, des milliers de jeunes manifestent contre les violences policières et le pouvoir en place, accusé de mauvaise gouvernance.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus