Présidentielle en Côte d’Ivoire: le domicile d’Affi N’Guessan incendié à Bongouanou

Le domicile du président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) Pascal Affi N’guessan, à Bongouanou, a été incendié vendredi, suite aux affrontements déclenchés entre autochtones et allogènes dans la ville.

De vendredi 16 à ce samedi 17 octobre 2020, des affrontements sanglants sont enregistrés à Bongouanou, ville natale du président du Front populaire ivoirien (FPI). Selon la presse locale, des individus ont mis le feu au domicile d’Affi N’Guessan, par ailleurs député et président du conseil régional de Bongouanou, qui avait déjà subi le même sort en avril 2011, après la chute de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo.

A lire Aussi: Côte d’Ivoire: le PDCI et le FPI absents à la rencontre gouvernement-opposition

Les militants d’Affi N’Guessan indexent le parti au pouvoir, le RHDP. Depuis vendredi, des forces de l’ordre ont été déployées à Bongouanou. Cet-après midi, ont apprend que la ville retrouve progressivement le calme.

Ces incidents interviennent à deux semaines de la présidentielle prévue pour le dimanche 31 octobre 2020. Au siège du PDCI vendredi, Affi N’Guessan a lancé au nom de l’opposition, la phase active de la désobéissance civile qui se traduit notamment par le non-retrait des cartes d’électeurs et par conséquent, le boycott actif de la présidentielle.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus