Présidentielle en Guinée Conakry: l’opposition dénonce le bourrage des urnes

En Guinée Conakry, l’opposition a dénoncé des bourrages d’urnes, lors de la présidentielle du dimanche 18 octobre 2020.

Dans l’attente de la publication des résultats de la présidentielle en Guinée Conakry, l’opposition dénonce les bourrages d’urnes et des obstructions faites à la présence de ses représentants dans les bureaux de vote. Selon elle, des bulletins de vote supplémentaires favorables à la candidature du président Alpha Condé, ont été introduites dans les urnes.

A lire Aussi: Présidentielle en Guinée : jour de vote pour cinq millions et demi d’électeurs

A Yomou, des représentants de l’opposition ont été chassés des bureaux de vote et un responsable local de l’alliance qui soutient l’opposant Celou Dalein Diallo a été jeté en prison, selon RFI. Une série de votes de mineurs a également été enregistrée dans certaines localités.

Cependant, le président de la commission électorale de la préfecture et le président de l’association des blogueurs de Guinée, ont salué le déroulement du scrutin. Se basant sur les éléments à leur niveau, ils estiment que le bilan est positif. Pour le compte de cette élection, le match se joue, notamment, entre le président sortant, Alpha Condé, (Rassemblement du peuple de Guinée), 82 ans, et son opposant de longue date, Cellou Dalein Diallo, (Union des forces démocratiques de Guinée), 68 ans.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus