Réaction de Zéphirin Diabré sur la libération de Soumaila Cissé

Pour le chef de file de l’opposition burkinabé, la libération de Soumaila Cissé est une immense joie et un très grand soulagement.

Au Burkina Faso, le président Roch Kaboré n’est pas le seul à se prononcer sur la libération du chef de file de l’opposition malienne Soumaila Cissé, enlevé le 25 mars dernier, alors qu’il était en campagne pour les élections législatives. Le chef de file de l’opposition burkinabé, Zéphirin Diabré, a aussi réagi sur cette libération.

A lire Aussi: Roch Kaboré parle de la libération de Soumaïla Cissé et de Sophie Pétronin

« C’est avec une immense joie et un très grand soulagement que j’ai appris la libération de mon frère et ami Soumaila Cissé qui depuis 06 mois, était aux mains donc des ravisseurs terroristes » a confié ce vendredi, Zéphirin Diabré à la radio Oméga.

« Ma première pensée va à sa famille comme à son épouse et ses enfants qui ont quand même suivi là une très lourde épreuve et bien entendu à lui-même qui va revenir j’espère bien en bonne santé physique pour reprendre le cours normal de sa vie et surtout reprendre toute sa place dans le débat politique du Mali », a-t-il déclaré.

A lire Aussi: Mali: les premiers mots de Soumaïla Cissé après sa libération

« Un homme d’Etat de classe exceptionnelle »

Pour Zéphirin Diabré, Soumaila Cissé, « est un homme d’Etat de classe exceptionnelle », et sa présence dans les temps d’aujourd’hui est une grande richesse pour son pays. « J’espère que très rapidement, il reprendra donc sa place dans le système. C’est l’occasion de remercié tous ceux et tous celle qui de manière diverse ont contribué à sa libération » a-t-il conclu.

“Je me réjouis de la libération de Soumaila Cissé et des 3 otages occidentaux au Mali. Je m’associe au bonheur de leurs familles respectives et félicite tous les acteurs qui ont contribué à leur libération”, avait déclaré le président Roch Kaboré. Notons que les nouvelles autorités du Mali, ont libéré entre lundi et mardi, plusieurs centaines de prisonniers et djihadistes en échange de la libération de Soumaïla Cissé, de Sophie Pétronin, une travailleuse humanitaire de nationalités franco-suisse, enlevée et retenue en otage au Mali depuis le 24 décembre 2016 et de deux otages italiens.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus