Sophie Pétronin veut déjà retourner au Mali pour s’occuper de son association (Vidéo)

À peine rentrée en France, Sophie Pétronin songe déjà à repartir au Mali. Quelques heures après sa libération, la dernière otage française dans le monde a confié à des journalistes son envie de retourner dans son association d’aide à l’enfance à Gao (Mali).

« Si vous prenez un engagement, allez au bout! » Sophie Pétronin, la Française libérée au Mali avec trois autres otages malien et italiens, a déclaré dès ce jeudi 8 octobre son intention de retourner à Gao, dans le nord du pays, pour s’assurer que l’organisation d’aide aux enfants qu’elle dirigeait avant d’être enlevée il y a près de quatre ans continuait à fonctionner convenablement. « Je vais aller en France, en Suisse et après je vais revenir voir un peu ce qui se passe ici », a-t-elle dit dans une rencontre avec des journalistes à l’ambassade de France à Bamako.

https://proxy-001.ix7.dailymotion.com/sec(m0YblBD4COC7MNZ–DyppqMy5s59e6TvWdsYHl6N-T9NZXgSD1Vp0UahUCe2kvkWlvqWbtnOqlyqMtv-T1O7Tw)/video/481/622/478226184_mp4_h264_aac_fhd_32.mp4#cell=core&qos_vpart=1&qos_stail=1

« J’ai pris l’engagement pour les enfants, ça fait presque quatre ans que je n’ai pas vu comment se déroulent les programmes », a-t-elle dit en invoquant les actions de son organisation contre la malnutrition et en faveur des enfants orphelins. Mais son fils, Sébastien Chadaud, a affirmé que ses déplacements se feraient désormais « en toute sécurité ». « Tu n’iras pas où tu veux », a-t-il lancé à sa mère, âgée de 75 ans.

Le 24 décembre 2016 à Gao dans le nord du Mali, Sophie Pétronin avait été enlevée et détenue par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), une alliance djihadiste liée à Al-Qaida. Sophie Pétronin retrouve sa liberté en même temps que trois autres otages : deux Italiens et Soumaïla Cissé. Un succès majeur pour les nouvelles autorités du Mali, en quête de légitimité depuis le coup d’État militaire en août.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus