Violences au Nigéria: Nana Akufo-Addo prend contact avec Muhammadu Buhari

Le président du Ghana et par ailleurs, président de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, a échangé avec le président nigérian Muhammadu Buhari au sujet des violences qui défraient la chronique à Lagos.

Sur twitter, le président Nana Akufo-Addo a déclaré que la violence, que ce soit de la part des manifestants ou du gouvernement, ne peut arranger la situation actuelle du Nigéria. «Je me joins à toutes les personnes bien intentionnées pour appeler au calme et à l’utilisation du dialogue pour résoudre l’impasse #ENDSARS au Nigéria », a déclaré le président ghanéen.

A lire Aussi: L’Union Africaine appelle à la désescalade au Nigéria

Présentant ses vives condoléances aux familles éplorées, Nana Akufo-Addo, affirme s’être entretenu avec son homologue nigérian qui s’est engagé à trouver des solutions rapides et idoines à la situation actuelle de son pays: «J’ai parlé avec le président Muhammadu Buhari, qui s’est engagé à cette fin et a entamé les processus qui mèneront à la réforme », a tweeté Nana Akufo-Addo.

Depuis deux semaines, des milliers de jeunes manifestent contre les violences policières et le pouvoir en place, accusé de mauvaise gouvernance. Face à l’ampleur des manifestations, le gouvernement a dissout la Brigade spéciale de répression des vols (SARS), une unité controversée de la police à l’origine du mouvement de protestation entamé début octobre.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus