Bénin: Jean Michel Abimbola, un agneau sacrificiel pour apaiser Séfou Fagbohoun?

Au Bénin, le premier secrétaire général adjoint du Bloc Républicain, Jean-Michel Abimbola, est sous le coup d’une sanction disciplinaire.

Selon les explications fournies par des responsables du parti cheval blanc cabré, il se serait rendu coupable d’avoir parrainé une rébellion interne au parti. La reprise de l’élection du maire de la Commune d’Adja-Ouèrè qui s’est soldée par l’éviction de Karamatou Fagbohoun, la fille du richissime homme d’affaires, est la pomme d’Adam qui a conduit à la sanction du ministre de la culture.

A Lire aussi:Bénin: un membre deUP démissionnaire maintenu de force à cause de son engagement

Selon les explications données ce weekend à Adja-Ouèrè par l’honorable Okounlola, à la tête d’une délégation, certains conseillers du BR ont délibérément choisi de ne pas suivre la consigne donnée dans le cadre du choix du maire d’Adja-Ouèrè.

Ces conseillers indélicats seraient tous membre du RND, l’ex-parti du ministre Jean Michel Abimbola.

Mais, à voir de près la médiatisation qui a entouré la sanction infligée au premier secrétaire général adjoint du Bloc Républicain, Jean-Michel Abimbola, on se demande s’il n’est pas juste un agneau sacrificiel pour calmer Séfou Fagbohoun.

Jean Michel Abimbola ou la rançon pour garder Fagbohoun

C’est un secret de polichinelle que la procédure qui a conduit à l’adhésion du richissime homme d’affaires et président du MADEP, Séfou Fagbohoun, s’est montrée longue et incertaine.

Il a fallu l’implication personnelle de sa fille Karamatou et une visite rendue au chef de l’Etat, Patrice Talon, qui a joué à la médiation pour que l’homme fort d’Adja-Ouèrè baisse enfin la garde, cède à la pression pour faire son intégration dans le parti présidé par le ministre Abdoulaye Bio Tchané.

L’adhésion de Séfou Fagbohoun était donc perçue comme une délivrance, car l’homme d’Adja-Ouèrè était dans le même temps courtisé par l’UP et s’est montré à une certaine époque proche de l’opposition.

La reconnaissance de l’adhésion au BR du richissime homme d’affaires fut la promotion de sa fille, qui a commencé depuis un moment à faire ses armes en politique.

Au lendemain des élections communales et municipales, elle fut hissée à la fonction de maire de la Commune d’Adja-Ouèrè, restée jusque-là comme une chasse gardée de son géniteur.

Une ascension qui ne durera que le temps d’un feu de paille. A la faveur d’une reprise des élections recommandée par la cour suprême, Karamatou Fagbohoun fut éjectée de sa fonction de maire.

Le gage accordé à Séfou Fagbohoun pour susciter son adhésion au Bloc Républicain fut brisé. Il fallait donc un acte fort pour exprimer au patriarche, le regret du parti. Quelqu’un devait donc en payer le prix. Le sort est tombé sur le ministre de la culture, Jean Michel Abimbola.

Le timing de la sanction et sa médiatisation

Dans leurs explications, les responsables du Bloc Républicain ont estimé que les investigations ont conduit à la conclusion que l’échec du BR à Adja-Ouèrè est lié à une indiscipline de groupe encouragée par Jean Michel Abimbola.

Le fait que c’est seulement six mois après les élections communales et municipales que la décision de sanction est tombée et à quelques mois de la présidentielle, n’est pas anodin.

La popularité de Séfou Fagbohou à Adja-Ouèrè et dans l’ensemble du département du Plateau est bien connue. Perdre ce pion à quelques jours d’une élection présidentielle, serait une lourde perte pour le Bloc Républicain.

Il fallait donc tout faire pour maintenir cette grosse prise. Et c’est tout le sens que revêt la décision prise par le parti. C’est pour cela que Jean-Michel Abimbola doit accepter être l’agneau sacrificiel pour calmer la déception de Fagbohoun face à l’humiliation infligée à sa fille.

Pourquoi l’option d’exposer en public ce qui pourrait être réglé au sein de la famille politique? De ce qui est avancé ça et là, on déduit que c’est dans l’intention de calmer la famille Fagbohoun visiblement touchée par la destitution du maire Karamatou qu’une telle option a été prise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus