Bénin – Présidentielle de 2021: la Cour constitutionnelle saisie pour rendre inapplicable le parrainage

Le juriste Nourou Dine Saka Saley vient de saisir la Cour constitutionnelle à l’effet de rendre non applicables, la disposition et le principe du parrainage, pour la candidature à la présidentielle.

L’opposition au régime de Patrice Talon commence par poser des actes dans le sens de son implication dans l’élection présidentielle de 2021.

Le principal obstacle à la participation de l’opposition à cette élection, c’est-à-dire le principe de parrainage, vient d’être attaqué devant la Cour constitutionnelle.

A Lire aussi: Bénin – Tournée présidentielle: à Tchaourou, Patrice Talon fait une grande promesse

C’est le juriste Nourou Dine Saka Saley qui vient de faire le pas au nom du droit constitutionnel à l’égalité des citoyens, qui bannit toute exclusion de quelque nature.

La requête est déposée au niveau de la haute juridiction au nom du principe supérieur du droit à la vie et au respect de l’intégrité physique de citoyens, au regard des pertes en vies humaines inhérentes aux contestations liées au processus électoral des législatives de 2019 dans notre pays, et présidentiels actuels dans les pays voisins, a fait savoir Nourou Dine Saka saley dans une publication sur sa Page facebook.

« Au nom du principe supérieur du droit à la vie et au respect de l’intégrité physique de citoyens, au regard des pertes en vies humaines inhérentes aux contestations liées au processus électoral des législatives de 2019, il est requis de la Cour Constitutionnelle qu’elle déclarât inapplicable la disposition et le principe du parrainage pour la candidature à la présidentielle« 

NDSS

La non application du principe de parrainage est requise pour tous les scrutins présidentiels qui interviendraient pendant le mandat actuel des députés (2019-2023) pour les motifs de délit d’initié opéré par les députés (en raison de l’unicité de coloration politique de l’Assemblée nationale) et du non remplacement du siège vacant et pendant le mandat actuel des Maires (2020-2026), en raison de la diversité de légitimité organique dans cette catégorie de parrains.

La non application du parrainage est aussi requise en raison de l’absence de disposition normative d’application pratique de la mesure législative liée au parrainage.

En remerciant l’auguste Cour du professionnalisme et de l’attention à porter dans l’analyse de ce recours citoyen, Nourou Dine Saka Saley prie la Cour de pardonner d’ores et déjà son absence à l’audience de mise en état, pour des raisons de calendrier.

Le requérant dit être convaincu que cette absence ne saurait légalement être un frein ou rédhibitoire à la poursuite du processus d’instruction dudit recours.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus