Côte d’Ivoire: l’opposition exige l’invalidation du scrutin du 31 octobre avant tout dialogue

Avant tout dialogue avec le président, Alassane Ouattara, l’opposition ivoirienne exige l’invalidation du scrutin du 31 octobre 2020.

Après son tête-à-tête avec Alassane Ouattara au Golf hôtel d’Abidjan mercredi, Henri Konan Bédié a procédé à la consultation des différents partis et mouvements de l’opposition. Selon le mémorandum rendu public, la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP) exige l’invalidation du scrutin présidentiel du 31 octobre avant tout dialogue.

A lire Aussi: Côte d’Ivoire: voici les décisions prises par l’opposition après la concertation

L’opposition exige également des discussions sur la CEI et la réforme de cet organe, la dissolution et la réforme du Conseil Constitutionnel et l’audit de la liste électorale. La libération des leaders de l’opposition arrêtés, le retour des exilés politiques, la levée des blocus aux alentours des résidences des cadres de l’opposition et la présence d’un facilitateur, font également partie des exigences de l’opposition, avant tout dialogue avec Alassane Ouattara.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus