La Corée du sud affirme avoir déjoué une attaque en provenance de la Corée du nord

La Corée du sud a réussi à déjouer une attaque informatique de son voisin du nord contre des entreprises sud-coréennes développant des vaccins contre le coronavirus, ont indiqué vendredi les législateurs, citant l’agence de renseignement du pays.

Selon le membre de la commission parlementaire du renseignement de la Corée du sud, Ha Tae-keung, les services de renseignements ont informé que les tentatives de piratage n’avaient pas causé de dommages. Le député n’a pas précisé combien et quels fabricants de médicaments étaient visés par les pirates, rapporte Reuters. La révélation est intervenue après que Microsoft a déclaré au début du mois que des pirates informatiques travaillant pour les gouvernements russe et nord-coréen avaient tenté de s’introduire dans les réseaux de sept sociétés pharmaceutiques et chercheurs en vaccins au Canada, en France, en Inde, en Corée du Sud et aux États-Unis.

Selon un rapport de Reuters, Ha et un autre membre Kim Byung-kee ont déclaré que le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait pris des mesures «déraisonnables» en raison d’une «paranoïa» du COVID-19. Cela comprenait l’interdiction de la pêche et de la production de sel parce que l’eau de mer pourrait avoir été contaminée par le virus, et l’échouage de quelque 110000 tonnes de riz en provenance de Chine dans le port de Dalian, au nord-est de la Chine. « Il a exprimé des excès émotionnels, de la colère et des signes de stress, et a de plus en plus donné des ordres déraisonnables », a déclaré Ha aux journalistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus